Outils, Pour l'élève

Orthographe – L’entrée graphémique au CE1

L’année dernière, j’ai testé l’entrée graphémique en CE1. Et j’ai adoré ! Partir de ce que l’on voit, mettre dans des boites, classer, jouer avec les mots, faire du lien, c’est tout ce qui correspond à ma logique. J’ai apprécié la transversalité de l’approche avec une analyse mêlant orthographe, grammaire, conjugaison et lexique. Côté élèves qui tournent, cela s’est très bien passé. Mais ne tourneraient-ils pas aussi bien avec une autre approche ? Certainement que oui. Côté élèves qui ont besoin de plus de temps, qui ont des spécificités à eux, et bien, cela a plutôt bien fonctionné. Ayant suivi mes élèves du CP au CE1, j’ai pu constaté les progrès et l’aide de la méthode. Le côté, j’observe et je mets dans des boîtes les a beaucoup aidés. J’ai pu constater que les évolutions étaient positives en étude de la langue mais également en lecture. L’avantage, selon moi, c’est que tout est clair, explicite.

Pour avoir des informations précises sur le sujet, je vous invite à aller fouiller sur le site de l’académie de Grenoble. Tous mes documents partent de leur séquence avec des ajustements compléments personnels.

Orthographe en CE1 et CE2

Pour ma part, voici les documents remis en page. Les exercices sont très ritualisés. Pour la banque de mots, je me suis servie de l’échelle Dubois-Buyse. Vous trouverez des explications sur cette échelle dans l’excellent article de Charivari.

Les fiches de « mots classiques » que les élèves utilisent pour réaliser les entraînements et travailler dans les centres de mots.

Les fiches de mots pour les dictées qui sont travaillés dans le centre des mots et à la maison. Les trois cases permettent à l’enfant de se situer dans son apprentissage. Si le mot est su, il met un point bleu, s’il a réussi avec de l’aide un point vert et un point orange quand le mot n’est pas encore imprimé dans sa tête. En un coup d’œil, l’enfant sait ce qu’il doit reprendre et cela évite la lassitude de reprendre des choses que l’on sait déjà !

Au centre des mots, les enfants ont également, à côté des mots fléchés, des tampons, etc., chacun une enveloppe avec les mots qu’ils sont censés connaitre. Par deux, les enfants s’interrogent sur les mots (l’enfant 1 a l’enveloppe de l’enfant 2 et vice versa !). Si le mot a été écrit sans hésitation, l’étiquette est mise à la poubelle, s’il y a eu de l’aide, on remet le mot dans l’enveloppe après avoir discuté avec son camarade des spécificités : un coup de crayon de couleurs pour mettre en avant ce que l’on sait déjà du mot et hop on voit tout de suite ce qui nous semble difficile ! Activité validée à 100 % !

Et enfin, le dernier support qui comporte les petites fiches pour les séances de recherche collectives et les exercices individuels d’entraînement ! Les mots croisés et les mots flèches font référence aux mots de la dictée. Il y en a quelques uns en plus mais qui sont présents dans la fiche de lecture pour que les enfants soient autonomes dans la recherche ! Si vous voulez voir les séquences associées, c’est sur le site de Grenoble !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s